Loading...
Sport

Comment Zidane est devenu incontestable au Réal de Madrid ?

Devenir entraîneur de la Maison Blanche est une grande exigence vu les différents objectifs que le club espagnol se fixe chaque saison. En effet, produire un football exceptionnel avec les meilleurs joueurs du monde entraînés par le meilleur coach du monde symbolise entièrement le Réal de Madrid.

La question qui se pose est de savoir qui pourrait assurer le poste d’entraîneur de ce club composé surtout d’un vestiaire de Stars ? Et le président du club Florentino Perez a apporté la réponse à cette interrogation en accordant toute la confiance et le mérite à l’ancienne icône du football français Zinédine Zidane. Par ailleurs, Perez n’a jamais regretté le fait d’avoir choisi Zidane comme entraîneur car c’est un habitué de la Maison Blanche.

Le Réal de Madrid a connu des entraîneurs magiques comme José Mourinho, Carlo Ancelotti, Rafa Benítez. Malgré sa réputation de “meilleur joueur du monde”, se faire appeler le “meilleur entraîneur du monde” n’est pas un pari gagné d’avance, même si selon www.protipster.fr, les pronostics sont en faveur du Réal.

Mais comment Zidane est-il devenu indiscutable à Casa Blanca ?

Le Réal avait besoin de Zidane

Florentino Perez est l’homme qui a convaincu Zizou de venir au Réal lorsqu’il évoluait du côté de la Juventus de Turin (1996-2001) en tant que joueur. Certainement à cette époque, il le voulait simplement à cause de son apport offensif dans le jeu. En effet, Zizou était l’un des meilleurs milieu au monde et marquait des buts d’éclair de génie. Et, arrivé au Réal (2001-2006), Zidane s’est incorporé toute la rage de la gagne de ce club qui est à l’heure actuelle le club le plus titré de la Ligue des Champions.

Après avoir passé ses diplômes d’entraîneur, l’ancienne l’icône du football Français devient la nouvelle icône en tant qu’entraîneur.

Zidane n’a pas perdu de temps en devenant d’abord l’adjoint d’Ancelotti puis l’entraîneur de la Castilla, l’équipe B du Réal de Madrid.

Avec ce parcours passé au sein du club merengue, Perez se voit confier la gestion totale de l’équipe première étant donné la situation alarmante du vestiaire à l’époque. Entre, l’entraîneur Rafael Benitez et les cadres de l’équipe, plus rien n’allait. C’est donc pour résoudre cette situation chaotique que Zidane prend les rênes du club madrilène pour lui permettre de reprendre son statut de leader après avoir perdu de nombreux matchs.

À ce jour, quel est donc le bilan qu’affiche l’ancien ballon d’or 1998 ?

Qui a fait mieux que Zidane en tant qu’entraîneur du Réal de Madrid ?

Le président du Réal avait déclaré après les envies de Zizou de revenir dans le monde du foot en tant qu’entraineur qu’il sait qu’il deviendra le meilleur entraîneur au monde. Personnellement, je crois que cette déclaration du président madrilène a produit une aura positive sur la nouvelle carrière du grand Zizou.

Essayons de faire un petit bilan depuis son arrivée à la tête des Merengues. Voici son palmarès rempli de trophées. Il s’agit de :

  • 3 Ligues des Champions,
  • 2 Mondiaux des Clubs,
  • 2 Liga,
  • 2 Supercoupes d’Europe, et
  • 2 Super coupes d’Espagne.

À ce jour, il est devenu le deuxième entraîneur le plus capé de l’histoire du Réal avec 11 titres derrière Miguel Muñoz, qui en a remporté 14. Et dans l’histoire de la Ligue des Champions, c’est le seul entraîneur l’ayant soulevé trois fois successivement. Déjà la plupart des supporters du Réal se souviennent encore des finales gagnées face à :

  • l’Atlético de Madrid (2016),
  • la Juventus (2017), et
  • les Reds de Liverpool du trio offensif Firminio-Mané-Salah (2018).

Zizou : La classe et respect à l’homme

Après le triplé de la Ligue des Champions remportée en mai 2018, Zidane démissionne de son poste d’entraîneur du Réal. Pour mémoire, de nombreuses spéculations avaient enflammé la toile dans le temps expliquant que les joueurs cadres (Sergio Ramos, Cristiano Ronaldo, etc.) étaient en conflit avec le technicien Français. Il est évident que ce sont des fake news même si la vraie raison n’a jamais été évoquée par Zizou.

Toutefois, l’ancienne gloire du foot français ne s’était jamais affichée dans les médias comme étant sous pression ou en conflit. Une fois ses objectifs atteints, il a tout simplement pris la résolution d’arrêter. Il est d’ailleurs toujours resté un grand ami et très proche de Perez et des cadres de l’équipe.

D’ailleurs, il n’a pas fallu 1 an avant qu’il ne revienne encore sur les bancs des merengues. En effet, vu le contexte de crise que traversait le club avec notamment l’élimination en huitième de finale par Ajax à l’UEFA, Zidane fait son come-back. Et comme toujours, l’objectif reste le même pour Zizou et le club : les Titres.

Ce qu’il faut savoir :

Zidane fait partie sans doute à l’heure actuelle des meilleurs entraîneurs de la planète foot, avec des statistiques incroyables. Le Réal a eu la chance de l’avoir connu en tant que joueur et maintenant en tant qu’entraîneur. Et plus encore, l’entraîneur qui a gagné le triplé historique depuis l’existence de l’UEFA et du Réal de Madrid.

L’homme qui a affirmé dans sa biographie que son souhait était d’être un homme ordinaire est devenu un dieu vivant du football.

Toutefois, le Réal doit rééditer l’exploit de la saison dernière (2019-2020) en remportant encore la Liga cette année (2020-2021). Remporter le championnat est une preuve de régularité disait le capitaine Sergio Ramos. Et c’est l’un des objectifs annuel que se fixent les dirigeants du club espagnol.

Un futur prometteur pour le Réal

Ces dernières années, le Réal a décidé de revoir sa politique de recrutement. Pour cela, les dirigeants préfèrent trouver de très jeunes talents afin d’éviter de sortir des sommes colossales chaque année. Évidemment que c’est une très bonne méthode, car cela permet au club de s’aligner de façon compétitive sur le long terme. C’est une méthode qui lui permettra de rester au sommet de l’Europe durant les années à venir. Et les noms des cracks comme Kylian Mbappé, Erling Haaland, Eduardo Camavinga, … sont constamment évoqués comme étant l’avenir du Réal de Madrid.